Pourquoi l’assurance scooter est obligatoire ?

La loi est claire à ce sujet. Pour un scooter, l’assurance est obligatoire. Aux yeux de la loi, les deux roues restent un véhicule terrestre à moteur. La conduite d’une moto peut provoquer des risques, pour vous, ainsi qu’aux autres usagers de la route. En effet, un certain nombre de dispositions ont été conçues pour veiller à la sécurité de tous, tel est le cas de l’assurance.

Les modalités à respecter pour un contrat d’assurance scooter

Si vous voulez conduire légalement un scooter et souscrire une assurance, vous devez respecter certaines conditions.

  • Votre âge est l’un des éléments essentiels pour souscrire une assurance scooter. Vous devez avoir plus de 14 ans pour avoir l’âge légal de conduire un scooter.
  • Vous devez également être titulaire du brevet de sécurité routière ou d’un permis de conduire.

Si vous êtes un adulte, la possession d’un permis B n’est pas obligatoire. Vous avez la possibilité de souscrire une assurance scooter. Même les entreprises sont tenues de disposer d’un contrat d’assurance scooter. Au cas où vous roulez à une vitesse plus de 45 km/h, la compagnie d’assurance peut refuser de prendre en charge votre véhicule suite à un sinistre. Elle est également en mesure de ne pas assurer le véhicule si ce dernier a subi des modifications non prévues par le constructeur.

Les types de garanties scooter

En termes d’assurance scooter, il existe deux sortes de garanties : la garantie obligatoire et la garantie facultative. La garantie responsabilité civile est obligatoire pour couvrir les dommages causés aux autrui. La garantie obligatoire comprend toutes les couvertures indispensables à la responsabilité civile. En d’autres termes, elle prend en charge les dommages corporels, matériels ou immatériels causés à des tiers. Si vous causez un accident, votre assurance indemnisera les sinistrés en cas de préjudices corporels et matériels. En revanche, une assurance responsabilité ne couvre pas vos dommages. Vous avez besoin des garanties facultatives pour être couvert à ce niveau.

Pour être indemnisé de tous les dommages matériels et corporels que vous avez subis, optez pour une assurance tous risques. À part les garanties incluses, vous pouvez choisir d’autres options, comme les garanties contre le vol, l’incendie ou les dégradations liées au véhicule. Si vous n’avez pas idée des tarifs appliqués par les assureurs, utilisez un comparateur d’assurance scooter.

L’assurance à adopter au cas où le scooter est immobilisé

Si vous n’avez pas de permis ou si votre scooter est immobilisé, vous pouvez souscrire une assurance pour remédier à ce problème. L’assurance scooter immobilisée peut être ajoutée à votre contrat de base. Elle est désormais obligatoire. Pour être entièrement couvert sur tous les éventuels risques inhérents à votre deux-roues, il suffit d’ajuster votre couverture à vos besoins réels. En effet, les assureurs ont développé plusieurs protections qui permettent de vous couvrir au mieux et en fonction de votre situation.

Certaines compagnies d’assurance proposent l’assurance moto garage mort. Elle est moins coûteuse que l’assurance scooter habituelle. Ce type d’assurance est dédié aux scooters non roulants, qui restent au garage. En effet, il ne couvre que votre responsabilité civile. Néanmoins, il existe aussi des établissements d’assurance qui offrent une garantie vol en complément. D’autres assureurs adoptent l’assurance moto hivernage ou assurance moto saisonnière. Celle-ci est une couverture annuelle qui permet de suspendre certaines garanties pendant la saison hivernale.

Autre aspect de l’assurance auquel votre scooter est immobilisé est la garantie prêt de guidon. Elle permet à un conducteur non souscrit à une assurance scooter de conduire sa moto occasionnellement. Toutefois, cette garantie peut entraîner une hausse importante de la prime d’assurance. En revanche, grâce à une franchise, elle peut être limitée.